Présentation (dernière partie)

04 – Le triangle

triangle

Symbolisme

Symbole de l’équerre, notamment chez les francs-maçons, les constructeurs de cathédrales, les alchimistes ; esprit de géométrie, construction humaine, savoir-faire, harmonie de la matière, calculée à partir de l’harmonie cosmique. En Egypte, le triangle représente le panoncule de roseau, symbole du scribe et de sa puissance.

Numérologie : le 3 engendre le 4.
Graphologie

Triangle pointe en haut = intelligence, esprit calculateur, efficace, cartésien.
Triangle pointe en bas = dans les jambages, barres de t, autorité, commandement, puissance, vouloir avoir raison, manque de souplesse.

05 – Les cercles magiques

cercle

Symbolisme

Une pratique courante avant chaque opération de magie consistait (consiste) à tracer, à matérialiser un cercle sur le sol qui garantit à la fois la protection et la concentration d’énergies bénéfiques.
Graphologie

Le cercle « magique » entourant la signature protège, met en valeur, éloigne des autres, isole, concentre les énergies, mystifie. Par contre : manque d’ouverture.
06 – Les flèches

fleches

Symbolisme

Les flèches servaient à la chasse, à la défense ou à l’attaque en préservant un minimum de sécurité à l’Homme en tenant à distance.
Graphologie

Les traits cintripètes acérés sont les flèches de nos écritures : ils sont agressifs et permettent une défense active. Ils tiennent les autres à distance.
07 – Le point

le-point

Symbolisme

Les Francs-maçons sont appelés les frères 3 points. Le point modifie, affecte l’entité qu’il pointe, la fait changer de sens. Il termine, il finit : il est donc de dimension humaine, finie, il porte toute l’inquiétude de la condition humaine. Terminer permet de commencer : le point préfigure l’angoisse de l’inconnu.
Graphologie

Elément passif d’inquiétude. Anxiété. Prudence : Méfiance, obsession, peur de ne pas être à la hauteur. Dissimulation.